Les Nouveaux Héros D'Elendra

Bienvenue dans la cité D'Elendra
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hina et l'arène des héros d'Elendra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Popof



Nombre de messages : 225
Age : 28
Date d'inscription : 30/06/2012

Feuille de personnage
Level:
0/0  (0/0)
Nombre d'ennemis tués:
Nombre de morts:

MessageSujet: Hina et l'arène des héros d'Elendra   Mar 31 Juil - 20:38

Avant de lire quoique ce soit petit HRP :

Je m'excuse si je n'ai pas posté au bon endroit ^^
L'idée n'est pas de faire un PVP mais une sorte d'histoire au sein de cette arène avec pourquoi pas : des combats, mais surtout avec des retournements de situations et un scénario imprévisible tout en conservant un style de narration assez correcte. Avis à ceux qui aiment écrire ! Participera qui voudra. Voici le début :
*Vient de voir que ça fait quand même beaucoup de blabla, woops*

Hina, encapée dans une longue guenille noire longeait des murs inconnus. Depuis plusieurs jours elle errait sans but, traversant les vallées et les plaines du Lorndor sans prêter attention à ceux qui croisaient sa route. Son corps en lambeau, abimé par le temps, devenu si léger et si fragile semblait survoler le sol. Or il n’en était rien. Chacun de ses pas étaient un supplice pour ses jambes qui menaçaient de s’écrouler sous son propre poids. Lentement, elle avançait un pied, puis l’autre, progressant doucement dans la nuit froide de l’hiver. Malgré la fatigue, elle avait pris la décision de continuer d’avancer jusqu’à l’épuisement, jusqu’à ce que sa bonne amie la faucheuse daigne lui accorder son regard chaleureux.
Soudain sa capuche qui cachait un visage de vampire ternis par les siècles, fut projetée en arrière. Le vent d’ouest, responsable de cette attaque surprise, s’amusa un instant à tournoyer sous ses loques, manquant à plusieurs reprises de la renverser, puis il s’en alla mourir sur un panneau suspendu. Celui-ci couina et se balança au bout de sa chaine avant de la voir céder. Là, devant les pieds d’Hina, gisait la planche de bois sur laquelle il était inscrit :




A*ENE D*S HE//S D’ELEN/RA
« Toi qui pén*tre en c/* lieux, pre*ds tes armx/ et sois en digne »

Elle eut du mal à déchiffrer la gravure. Pour la première fois depuis longtemps, elle s’intéressa à ce qui l’entourait. Elle hasarda son regard aux alentour et comprit alors que la muraille qui lui servait d’appuis pour avancer, était en fait une arène de combat détenue par le clan des Héros d’Elendra. Effrayée elle recula de trois pas. C’en fut trop pour ses jambes : la femme s’effondra dans la neige. A bout de souffle Hina tenta de chercher une solution, car sans s’en rendre compte elle avait pénétré en territoire ennemis. Elle réfléchit un temps, leva la tête et vis dans la lumière de la lune une réponse évidente qui lui apporta un calme et une sérénité soudaine. Cette arène, bien que d’apparence abandonnée, serait le théâtre de son dernier combat.

Elle se releva avec peine, priant pour que son corps accepte encore ces quelques efforts. Elle reprit son bâton puis, lentement, se dirigea vers l’entrée. Là, une vieille porte en bois grinçait sous le souffle du vent, et l’on pouvait entendre celui-ci s’engouffrer dans ce qu’Hina supposa être un long couloir. Elle poussa la porte. Celle-ci gémit et le vent acheva de l’ouvrir en la faisant claquer contre le mur puis voler jusqu’au fond du long couloir sombre qui faisait désormais face à Hina. Elle entra.

Les bruits que faisait son bâton sur le sol résonnaient au loin. Elle traversa une immense salle qui semblait être le hall d’accueil. De grands escaliers montaient vers le plafond, permettant aux spectateurs de gagner les étages et accéder au spectacle. Hina ne s’attarda pas plus dans ce hall que dans la salle des armes où rouillaient quelques lames. Après avoir arpenté chaque mur de l’arène, elle conclut que toute vie l'avait quitté. Elle fit alors le choix d’aller attendre son adversaire au centre de la piste, là où se déroulaient les combats. Si personne ne venait, au moins elle aurait combattu contre le froid glacial qui tournoyait entre les murs du monument.

Ses pas s’enfoncèrent de nouveau dans la neige. Elle se dirigea d’un pas lent mais décidé, vers le milieu de la piste, puis se laissa tomber en arrière. Allongée dans la neige, elle senti tomber des flocons sur son visage. Elle regarda une dernière fois les rayons de lune percer la masse nuageuse et hivernale, puis sombra dans un profond sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horim



Nombre de messages : 2437
Date d'inscription : 25/05/2010

Feuille de personnage
Level:
0/0  (0/0)
Nombre d'ennemis tués:
Nombre de morts:

MessageSujet: Re: Hina et l'arène des héros d'Elendra   Mer 1 Aoû - 22:27

Des rues, des habitations, des murailles. Des arbres et des chemins, le vent et la neige.. Des flocons par millier qui s’abattaient sur la belle cité d'Elendra. Des champs de batailles, des beuveries, la joie, la vie. La mort.. la souffrance. Telles sont les souvenirs qu'Horim gardera en mémoire. Il venait de quitter sa chambre, dans le couloir qui menait au hall de la cité il s'arrêta devant une fenêtre : Telle était sa vision.

L'histoire d'Horim avec les Héros d'Elendra s'arrête donc là, sur ces émotions qui aujourd'hui le submerge. Elles sont toutes les raisons de son départ.
Avant de partir, Horim fit une visite de ses amis et frères d'armes. La taverne, le forgeron, le marchand. Il n'en oublia pas un seul, et enfin, il se mit en route. Son fidèle bâton comme unique compagnon. Horim avait soigneusement choisi la saison de son départ. Par ce froid les ennemis seront moins nombreux et certainement engourdis, le guerrier s'en trouva lui même paralysé après seulement quelques temps de marche tant vent le était perçant et la neige agressive. A l'ouest de là, s'étendent les arènes d'Elendra aujourd'hui laissée à l'abandon après un tournoi interrompu par l’État Major lors de l'attaque du DarkWall. Depuis personne n'y était retourné.
C'est alors que le vent porta une odeur à la fois familière et inconnue aux narines de l'humain aux allures d'elfe. Sans pouvoir reconnaitre la source, Horim l'avait identifié comme étant un undead, ou plus précisément un vampire!
Les sens en alerte, Horim fixa les ombres des bâtiments qui se profilaient à travers la brume neigeuse. Nul doute, un ennemi était là, et le guerrier ne put s'empêcher de s'approcher. Aussi il arriva aussi silencieusement que le craquement de la neige sous ses pieds et son adresse le lui permettaient.


Horim entendit se choc sourd d'un corps qui s'effondre au sol, le son résonna jusqu'à ses oreilles, et lui permit de localiser l'individu comme étant dans l'arène principale. Sans perdre de temps, le guerrier s'engouffra dans les corridors exposés aux caprices du climat depuis plusieurs lunes. Le froid n'épargnait aucune pièce.
Enfin arrivé à l'entrée de l'arène, Horim vit le corps d'un vampire allongé sur le dos. "Un vampire qui attend la mort, quel comble!" se dit-il. Toujours sur ses gardes, Horim lança : "Hé! Toi! Qui es tu?".
Ne portant aucun blason distinctif, l'inconnu qui se tenait là s'en trouvait d'autant plus mystérieux.
"Que nous vaut l'honneur de ta visite? Ce n'est certainement pas l'endroit pour un rendez-vous galant. Que viens tu faire ici?"

L'être au sol ne montra aucune réaction, totalement immobile, probablement à bout de force. L'ancien Héros s'avança alors jusqu'au corps sans vie apparente.
"Une femme?" Avant de s'agenouiller, il prit la précaution de se couvrir la gorge, souleva le corps de la femme-vampire dans ses bras et la porta jusqu'au bâtiment réservé aux soins des blessés. La pièce n'offrait plus de lit à proprement parler, aussi il s'attela à trouver des couvertures et vêtements chaud et déposa le corps du vampire. Satisfait, il contacta Storm , le pria de se rendre aux arènes et de se préparer à soigner un blessé.



HRP J'ai pas fait beaucoup avancer l'histoire, parce qu'il s'agissait pour moi de m'introduire dedans surtout, à vous de vous y introduire, ou a toi Hina de poursuivre l'aventure, auquel cas je le ferai plus amplement moi aussi. HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popof



Nombre de messages : 225
Age : 28
Date d'inscription : 30/06/2012

Feuille de personnage
Level:
0/0  (0/0)
Nombre d'ennemis tués:
Nombre de morts:

MessageSujet: Re: Hina et l'arène des héros d'Elendra   Ven 3 Aoû - 12:08

[Texte validé par Horim
Texte en attente de la validation de Storm]


[HRP = après ça j'arrête pour vous laisser le temps de répondre ^.^]

Storm cessa soudainement ses activités, il arracha quelques fioles de leur perchoir et quitta avec empressement son laboratoire d’alchimie. Il en claqua la porte sans prendre le temps de la fermer à clée, traversa le couloir d’un pas rapide puis dévala les escaliers. Il dépassa Illidane et Vorondil, leur accorda un salut rapide puis continua de descendre jusque dans le grand hall d’entrée. Là il aperçut quelques héros accoudés à la table qui trônait au centre de la pièce mais ne leur accorda guère d’importance. Il fila en laissant la grande porte du palais d’Elendra se refermer sur elle-même.

Il mit un pied dans la neige et eu un mouvement de recul. Cette neige et ce froid glacial… Peut-être aurait –il dû prendre le temps d’emporter un manteau…. Mais peu importe il lui fallait se presser car le jeune Horim venait de lui dire qu’une vie était en danger. Il s’élança à travers le vent qui lui giflait le visage.

Après une longue course il arriva prêt des entrées des arènes. Il vit que l’une d’elle avait été éventrée par le vent. Il entra et se
fia à son odorat pour la suite du chemin. Très vite il reconnut l’odeur caractéristique de la mort et de la chair en décomposition. Un mort vivant ? Inquiet pour son ami il pressa le pas tout en tentant de le contacter. Pas de réponse ! L’elfe se mit à courir, imaginant déjà Horim se faisant attaquer par cette saleté. Un couloir, un autre, une salle…LA ! A droite ! Storm bondit dans la chambre de soin tout en dégainant son épée mais fut surpris par la puissance de l’odeur nauséabonde qui envahissait la pièce.


« -Mais quelle puanteur ! » S’écria-t-il en couvrant son nez du revers de sa manche.

« -Te voilà Storm ! Je t’attendais ! » S’exclama Horim rassuré.

« -Vite je crois qu’elle est en train de mourir ! » Continua-t-il en poussant Storm vers l’immondice allongée sur meuble qui s’apparentait à un vieux sommier de lit.

« -Comment ça elle est en train de mourir ? Que veux-tu que ça me fasse c’est un mort viv… UN VAMPIRE ! » Réalisa-t-il avec stupeur. Comme un fou furieux Storm parcourra la distance qui le séparait de la chose, il sorti sa dague et l'éleva au-dessus de ce qui semblait être son cœur, puis l’abaissa puissamment.


« -NON !! » hurla Horim en plaçant sa main sous le fil de l’arme pour la détourner de sa trajectoire.

« -Mais que fais-tu ? Es-tu devenu fou Horim ? Elle est dangereuse même affaiblie ! » Gronda Storm alors qu’il s’apprêtait à porter un nouveau coup.

« -Nous ne sommes pas des monstres ! Je n’en suis pas un ! Je ne suis pas comme eux, je ne me jette pas sur les faibles ! » Défendis Horim en bloquant Storm pour l’empêcher d’attaquer à nouveau.

-MAIS C’EST UN MORT VIVANT !! » S’égosilla son ami hors de lui.

Alors qu’il parlait, Horim n’avait pas prêté garde à sa main qui avait été blessée par la lame de Storm. Son sang gouttait le long de ses
doigts et dégoulinait lentement sur les lèvres d’Hina. Le corps de celle-ci eu un réflexe de survie et sa langue vint lécher les gouttes qui s’étalaient sur ses lèvres. Instantanément Hina s’éveilla et se précipita sur la main d’Horim pour en retirer encore quelques gouttes de vie.

« -QU’EST-CE QUE J'TE DISAIS ?! » Tempêta Storm en voyant la scène. [HRP : tempêta storm : c'était monsieur jeu de mot! ]

Horim profita de sa légendaire vitesse pour se dégager de l’emprise d’Hina. Storm fondit sur elle, sa dague levée et frappa. Mais celle-ci ne rencontra aucune chaire, elle fut stoppée dans son élan par un mur de glaçe.

« Une mage d’eau… » Murmura-t-il tout en réalisant que de la neige se faufilait dans la pièce et recouvrait progressivement
le sol.

« -Elle attire la neige de l’extérieur ! » S’écria Horim en se précipitant pour fermer la porte alors que Storm retirait sans peine son arme de la glace. Il la rangea et se prépara à lutter magie contre magie.

Hina qui continuait de se lécher les lèvres à la recherche des dernières gouttes de sang qu’elle pourrait y trouver, se mit debout sur le
lit et toisa de son regard vide et froid les deux compagnons.

« -Vous serez mes derniers adversaires. Et ce lieu sera mon tombeau. » Dit-elle gravement.

Alors que les deux héros se préparaient au combat, ils constatèrent avec effrois que la vieille vampire à la chaire en décomposition
était en train de changer d’apparence. Sa peau blanche se reformait, recouvrant chaque partie de son corps, ses yeux brillaient de vie, ses lèvres se repulpaient à vue d’œil, ses muscles retrouvaient de la vigueur…

« -Quel est ce maléfice ? » Souffla Storm sans quitter la bête des yeux.

« -Un sort de régénération ? On dirait qu’elle est en train de rajeunir ! » Fit Horim dubitatif.

« - Prépare-toi au combat ! »

Suivant les conseils de son ami, Horim saisit son bâton et le chargea d'énergie. Mais le mur de glace que la femme dressait devant-eux était pour l’instant trop épais pour porter une attaque. Patients, ils choisirent d’attendre qu’elle abaisse sa garde avant de se lancer.

Les voyant immobiles, Hina se saisit de ce moment pour faire tournoyer les flocons de neige autour d’elle sans les quitter des yeux. Ses
loques noires se soulevèrent sous la puissance dégagée par son corps, et lorsque les flocons devinrent grêles, elle les projeta sur ses cibles. Même avec leur vitesse ceux-ci ne pouvaient esquiver l’attaque. Les glaçons trop nombreux formaient presque un mur de lances de glace qui s’abattaient sur eux. Horim ferma ses yeux pour les protéger, et utilisa son énergie corporelle pour former un bouclier invisible. Storm pendant se temps invoquait des flammes pour tenter de faire fondre la glace qui leur arrivait dessus. Préparés à ressentir quelques douleurs, ils attendirent, attendirent… Horim ouvrit un œil, puis l’autre… L’attaque avait cessée. Le mur de glace et les grêlons en forme de lance n’étaient plus qu’une neige à moitié fondue et éparpillée sur le sol. La vampire si menaçante, était redevenue une vieille chose étrange à la chaire en décomposition. L’odeur nauséabonde revint dans les narines de Storm.

« -Pitoyable… » Souffla-t-il en rappellant ses flammes.

« -Bien, puisque tu y tiens nous n’allons pas la tuer. Nous allons l’emmener jusqu’au palais où elle sera enfermée et je pourrais y mener des tests. Cette histoire de rajeunissement m’intrigue. » Il quitta la pièce et Horim pu entendre résonner dans le couloir sombre un « -Tu la porteras tout seul, moi je ne supporte plus son odeur »

"-Alala... Voilà une rencontre tumultueuse" Soupira Horim en regardant le vampire inanimé. Il se saisis du corps et emprunta la sortie de l'arène. Il senti un sentiment étrange en retournant sur ses pas.


« -Il semblerait que je doive retarder l’heure de mon départ. » Murmura-t-il avec amusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayuu

avatar

Nombre de messages : 4732
Age : 27
Devise : Buh Very Happy
Classe : Equilibré
Orientation : Euh ... je sais pas mwa !
Date d'inscription : 02/11/2008

Feuille de personnage
Level:
51/68  (51/68)
Nombre d'ennemis tués: 874
Nombre de morts: Je ne les compte plus ;)

MessageSujet: Re: Hina et l'arène des héros d'Elendra   Ven 3 Aoû - 22:59

Depuis plusieurs mois, Bestiale venait chaque jour au plus profond de l’arène des Héros d'Elendra pour s'entraîner, maugréant toujours les mêmes rengaines.

Si la magie de mon peuple s'est envolée, je pourrais toujours m'entraîner pour retrouver une condition physique à toute épreuve et défendre à nouveau ce en quoi je crois ... Et ceux que j'aime !

Et sur ces mots, il frappe le mannequin en bois qui lui faisait face, marquant de sa dague chaque point "essentiel". Gorge. Epaule. Main. Oeil. Estomac. Sa rapidité augmentait au fur et à mesure que ses coups portaient. Une précision mortelle qui ferait flancher n'importe quel guerrier ... immobile. Bestiale savait que ce ne serait pas suffisant contre un véritable combattant aguerri et non dénué de répondant.
De plus, le semi-drow se fatiguait vite : le froid lui mordait les joues, lui rappelant les baisers de son impétueuse Britney. Nonchalamment, il passa sa main sur son visage chassant cette sensation d'engourdissement et, par la même occasion, ce souvenir douloureux. Ses doigts fins semblaient peser un poids immense et ses membres endoloris par le manque d'exercices le traînaient vers des heures de souffrances nécessaires.
Un rictus sur les lèvres, Bestiale continuait à frapper le mannequin sans vie, animé par une rage à peine dissimulée.


Si je n'ai plus de magie, mon bras doit être capable de compenser cette faiblesse !

D'un coup sec, il sectionna la gorge de son défouloir. L'humanoïde faisait peine à voir, sa "tête" soutenue uniquement par un dernier lambeau de fibres, il allait bientôt rejoindre le cimetière où gisaient toutes ces figures, démembrées par les guerriers en quête de puissance. Absorbé par la contemplation morbide du cadavre de bois, Bestiale ne prêta pas attention aux rafales de vent qui s’engouffraient dans la pièce, gelant sa chevelure argentée. La neige recouvrait lentement les pavés de la salle, transformant le sol froid en un tapis moelleux où l'Elfe s'assit, toujours plongé au plus profond de ses pensées. Britney, Shinia, Naelynn, Lliewelynn, Elhendra ... Combien de personnes avait-il perdu au cours de sa longue existence, jouissant alors pourtant de la pleine puissance de sa magie des flammes ?
Alors aujourd'hui qu'il n'arrivait qu'à peine à allumer une flamme au creux de ses doigts et que son corps meurtri peinait à se battre : comment pourrait-il prétendre défendre sa fille et ses compagnons d'armes du Fléau qui les attendait dehors, grouillant de haine et de folie ?

Un vacarme retentissait dans l'aile opposée de l'arène, Bestiale cru reconnaître les voix de Storm et Horim, sans doute ces enfants se chamaillaient-ils encore sur des techniques de combat qu'ils mettaient au point.


Ah ... Ces humains ... Toujours à râler, ils ne comprendront jamais le poids des siècles sur leurs épaules. Des enfants, toujours des enfants aux yeux de la Sagesse Elfique de nos Aînés. Je vais tout de même les rejoindre ... Horim est un guerrier valeureux et il aura peut-être quelques conseils utiles pour un combattant débutant.

Affrontant le vent glacial qui le giflait, il traversa l'arène vide et inhospitalière en direction des cris qui se faisaient de plus en plus forts et de moins en moins amicaux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syvariss

avatar

Nombre de messages : 675
Localisation : Plus proche que tu ne le crois
Devise : [Héros] un jour, [Héros] toujours !
Classe : équirbalettrier
Orientation : Quelle importance maintenant ?
Date d'inscription : 08/10/2010

Feuille de personnage
Level:
0/0  (0/0)
Nombre d'ennemis tués:
Nombre de morts:

MessageSujet: Re: Hina et l'arène des héros d'Elendra   Sam 4 Aoû - 15:44

Syvariss attendait toujours son combat contre l'elfe nommé Shadeas. Il était resté patiemment dans l’arène. Syvariss ne voulait surtout pas manquer le combat qui allait l’opposer à l’elfe noir.
Pourtant, personne ne venait.
Se disant qu’il avait le temps, il entra dans une profonde méditation afin d’être au top pour affronter son adversaire. Il programma son sort de méditation de façon à ce qu’il le réveille quand une source de vie pénétrerait dans l’enceinte de l’arène…


...Quand Syvariss rouvrit les yeux, Il fut surpris d’avoir si froid, d’être dans le noir complet et surtout de ressentir une si forte pression sur son corps. L’elfe se rendit alors compte qu’il était couvert de neige ! Il voulut bouger pour se dégager, mais ses membres ne répondaient pas à ses ordres.


« Combien de temps suis-je resté ici ? »

Il entendit alors une voix retentir. Il ne la reconnu pas mais elle lui sembla quand même familière. S’efforçant au mouvement, l’elfe eu un léger spasme qui lui permit de faire tomber la neige qui lui recouvrait le visage. La vision qu’il eut alors le choqua. L’hiver était bien installé. L’arène dépérissait. Cela faisait plusieurs mois qu’il était adossé au mur, en pleine méditation.
Il aperçut alors une silhouette au centre de l’arène. Elle portait un corps et se dirigeait vers la sortie. Syvariss voulut se lever mais n’y parvint pas.

Peu de temps après, des pas précipités, puis des cris s’élevèrent au-dessus du blizzard. Se faisait violence, l’elfe parvint à bouger un bras.


« C’est pas comme ça que je réussirais à me dégager. »

Une idée de génie germa dans son esprit. Il était en méditation profonde depuis des lustres, son corps ne répondait plus, mais son esprit et sa magie, eux, étaient bien éveillés. Il fit bouger le liquide d’une petite bouteille dans sa ceinture. La bouteille d’alcool fort se dégagea, la boisson flottant à l’intérieur. L’alcool fit pression contre le bouchon de la bouteille, l’éjectant avec un grand « pop ». Syvariss mena magiquement la boisson dans sa bouche et l’avala. Une puissante sensation de chaleur envahit son corps. Peu à peu, l’elfe reprit le contrôle de son corps. Il parvint à se lever, tituba légèrement, puis il se dirigea en claudiquant vers les portes de l’arène.

Une fois dans le couloir qui menait dans l’arène, il entendit une seconde voix :


Citation :
« -Tu la porteras tout seul, moi je ne supporte plus son odeur »

Storm apparu alors au coin du couloir et s’arrêta net en voyant l’elfe mal en point devant lui.

« -Ben tu me porteras moi » fit Syvariss.

Puis il s’écroula de tout son long sur le sol froid.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illidane
Admin
avatar

Nombre de messages : 9493
Age : 28
Localisation : Jamais bien loin de Daahlia
Devise : Tue moi, car je n'aurais pas la même pitiée ...
Classe : Guerrier
Orientation : Vil alliancieux
Date d'inscription : 13/06/2008

Feuille de personnage
Level:
40/50  (40/50)
Nombre d'ennemis tués: 429
Nombre de morts: 151

MessageSujet: Re: Hina et l'arène des héros d'Elendra   Dim 5 Aoû - 12:10

Qu'est ce que je m'ennuie depuis ma retraite !!!

Cela faisait maintenant des semaines que l'elfe n'avait autres loisirs que de se balader en Elendra loin du tumulte Lorndorien. Il restait là, dans le palais, pour aider les jeunes et son remplaçant, au cas ou ils auraient besoin de lui.
Il en profitait pour revivre des souvenirs, en passant chaque fois devant des pièces devenues mortes, notamment les différentes chambres d'ancien pensionnaire, avec leurs nom toujours affichés sur le haut de la porte. Rochel, Baltazard, Danthorïn, Ribere, Vara, Clad, et tant d'autres ... Le départ de Vorondil, son ami de toujours, pour les KO très récemment, n'arrangeait en rien sa mélancolie.

Ce jours, il décida d'aller voir l'arène, se remémorer des combats épiques, amusants parfois, sans manquer de saluer ses amis toujours aussi présent à la taverne en passant.

Le froid de cet hiver était particulièrement agressif, à peine il eut poser le premier pied que sont corps était empli de frissons, que ses membres s'engourdissaient. Il neigeait pour ne rien arranger, beaucoup !
Il mit son capuchon de manière à emmitoufler le mieux possible son visage. Les oreilles d'elfe, et le froid ...

La porte était ouverte, ce qui intrigua légèrement le propriétaire des lieux, elle était abandonnés depuis des mois, et des mois.
A peine il avait pénétré dans le hall, que des bruits suspects se faisait entendre. On aurait dit qu'il y avait une tempête à l'intérieur même des murs... Impossible, il perdait surement la tète ! Il décida de ne pas suivre les bruits, et d'aller sur le lieux des combats, afin d’être seul, et pouvoir penser tranquillement.

Quelqu'un était là, à l’autre bout de l'arène. Il titubait, ayant l'air faible. Il ferma les yeux, secoua sa tète, et jeta un nouveau regard dans la direction de la silhouette, plus personne ...


Tu deviens vraiment fou Illi, se dit il à lui même, inquiet.

Il continua jusqu'à arriver au centre de la place, posa sa dague, et s'assis, dans la neige, toujours chaudement emmitouflé dans son manteau. Il contempla les différents terrains, qu'ils arrivait parfaitement à distingués malgré la neige, et ferma les yeux.

Bouuuuuuum !!!


Seulement quelques minutes s'étaient écoulés quand un bruit sourd retentit. Immédiatement l'elfe s'était levé, et avait saisit sa dague. Peut être n'était il pas fou, et il se passait vraiment quelque chose en ces lieux oubliés ...

_________________

Britney fait un gros calinou à son n'Illi !

(Offert par Britney)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heros-of-elendra.forumperso.com
Popof



Nombre de messages : 225
Age : 28
Date d'inscription : 30/06/2012

Feuille de personnage
Level:
0/0  (0/0)
Nombre d'ennemis tués:
Nombre de morts:

MessageSujet: Re: Hina et l'arène des héros d'Elendra   Dim 5 Aoû - 13:53

[HRP : Je demande aux participants de lire les règles et de me dire à la suite de celles-ci s'ils sont d'accord^^ = http://heros-of-elendra.forumperso.com/t695-regleshina-et-l-arene-des-heros-d-elendra]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hina et l'arène des héros d'Elendra   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hina et l'arène des héros d'Elendra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu - MMORPG - Sidescrolling] ELSWORD!
» Exam cerise de Hina! 4/4 [géré par Asuka]
» Les PEUGEOT 208 WRX à l'attaque de l'arène d'Hockenheim
» Rallycross : Les Peugeot 208 WRX prêtent à rugir dans l’arène de Barcelone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Nouveaux Héros D'Elendra :: Quartier du jeu et du flood :: Arène de combat !!-
Sauter vers: