Les Nouveaux Héros D'Elendra

Bienvenue dans la cité D'Elendra
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour aux origines..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Horim



Nombre de messages : 2437
Date d'inscription : 25/05/2010

Feuille de personnage
Level:
0/0  (0/0)
Nombre d'ennemis tués:
Nombre de morts:

MessageSujet: Retour aux origines..   Ven 4 Juin - 10:25

Le cor d'alarme retentit : l'ennemi était à nos portes! Rapidement, Rosak, le chef du clan appela les Austrochs.

Rassemblez vous mes frères! Préparez vous à vous battre!

Tous s'activèrent.

Horim vient ici.. Je ne veux pas que tu viennes avec nous, Engi te gardera ici avec Nono.

Engi était le frère d'Horim, lui aussi était un Austrochs. Les deux jeunes du clan seront chargé de la cité.
L'armée était prête, Rosak donnait probablement son dernier ordre : nous les retiendront de front! Allons en avant, aucun d'eux ne doit atteindre la cité. Les épéistes seront devant, en protection pour les magiciens qui attaqueront l'ennemi à distance. Semez la discorde! Lorsque ces gueux auront atteint le premier rang les mages s'occuperont des protections magiques et des soins. Si vous êtes touché, repli! Si vous êtes fatigué, repli! Je ne veux aucune brèche dans les rangs parce que vous êtes mort, il devra toujours avoir un soldat pour vous remplacer. Les rangs doivent être tenus!
Le dernier mot était prononcé que l'on entendait les gonds de la porte principale gronder. Un éclaireur s'engouffra dans l'entrebâillement et, haletant, s'adressa à rosak :


- L'ennemi s'étend à l'est monseigneur!
- Combien?
- Je ne sais pas..100 ou 200..
- Milles?
- Millions monseigneur.
- Comment est ce possible?
- Tout le royaume sombre est à nos portes monseigneur


Les grondements des créatures sombres et de leurs tambours retentirent, ramenant Rosak à la réalité.

Engi et Horim vous prenez le commandement de l'armée de la cité! Adieu mes amis..
Austrochs! force et honneur!
FORCE ET HONNEUR!


Le cri se fit entendre dans tout le royaume d'Argendast.
Les créatures sombres sauront qui sont les Austrochs! A l'aube de la bataille, le chant du dernier peuple s'élevait. Dans une langue inconnue des humains normaux, la puissance de leur magie se faisait ressentir. On pouvait imaginer toute la rage des Austrochs dans cette incantation. Bientot tout Nostrie chantait en cœur. Ils sentirent alors le courage revenir, et ils surent quelque part dans leur cœur que, quoiqu'il arrive, l'heure des hommes n'était pas encore venue.

Lorsque l'ennemi fut à porter des mages Austrochs, des boules de feu sifflèrent dans l'air et explosèrent au contact de l'armée sombre et brûlèrent de nombreux corps maudits . Le désordre se fit dans les lignes adverses. Mais ils étaient trop nombreux. Malgré la boucherie que s'offrait les Austrochs, les rangs ennemis progressaient inexorablement.
Horim s'était posté sur la muraille. De là, il pouvait voir ses frères se noyer dans la masse des immondes créatures. Les derniers représentant de la race étaient là. Après quelques heures, la masse noire avait encerclé le petit groupe qui n'apparaissait plus que comme une tache de lumière dans la mer sombre. Les magiciens tenaient toujours l'ennemi en respect mais on pouvait voir le périmètre de lumière diminuer.. lentement..


Le chant des Austrochs résonnait encore au dessus des cliquetis métallique des ennemis carbonisés. Puis d'un coup les lanceurs de sorts s'arrêtèrent. Les deux camp se regardèrent pendant de longues minutes. Le silence était total. Et, impatient, un hordeux poussa un mugissement qui parcourut la plaine, annonçant la charge.
L'ennemi arrivait sur les premiers rangs d'Austrochs que l'on pu entendre crier, sûr et puissant :


FORCE ET HONNEUR!


Celà fit l'effet d'une bombe. Par un souffle invisible, tous les ennemis furent repoussés à une vingtaine de mètres. Le même processus se répétait encore et encore..


Voilà deux jours que les Austrochs résistaient, le corps à corps avait été engagé la veille. Ici et là, nos frères d'armes tombaient sous la lame de l'ennemi, et, à chaque fois, nos soldats redoublaient de force et de rage.
Cependant la fin de la résistance s'annonçait.

Peu à peu les effectifs diminuaient, puis il y eu la brèche. Le mal s'engouffra dans le cercle de lumière et tout s'accéléra, les mages n'étaient plus protégés et par suite les guerriers n'étaient plus soignés. Les hordeux n'eurent besoin que de quelques heures pour anéantir à jamais les Austrochs.
A ce moment là, Engi et Horim avançaient vers la vague sombre.
Après quelques dizaine de créatures maléfiques massacrés, l'inévitable arriva. Une lame transperça le torse d'Engi de part en part. Le fluide de vie ruisselait sur le fer. Horim hurla de désespoir, animant en lui une haine immense. De sa magie il écarta l'ennemi créant un champ de protection autour d'eux. Lorsqu'il se retourna, Engi se tenait encore debout.. Son corps brillait d'une lueur rouge feu.


Adieu mon frère.

Puis plus rien le monde était noir.
Horim gisait là, inconscient.
Mais toujours vivant.


Dernière édition par Horim le Sam 19 Juin - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baya

avatar

Nombre de messages : 931
Localisation : Jamais loin de mon p'tit mari <3
Classe : magicienne
Date d'inscription : 15/05/2010

Feuille de personnage
Level:
35/50  (35/50)
Nombre d'ennemis tués: 332
Nombre de morts: 36

MessageSujet: Re: Retour aux origines..   Ven 18 Juin - 20:29

La nuit commençait à tomber, les premières étoiles s'illuminaient dans le ciel sans nuage, Baya les regardait chaque nuit espérant qu'ils se retrouveraient un jour grâce aux étoiles, elles qui brillaient à des kilomètres à la ronde, porteuses de message et d'espoir.

Baya rassembla les dernières fleurs de sa cueillette, s'assis sur un rocher et contempla le ciel.
Une éternité c'était écoulée, pas un jour ne passait sans qu'elle se demandait où il était, pourtant Baya savait qu'il était en vie ; elle l'avait porté et la magie qu'elle avait déposé sur lui avant la douloureuse séparation la laissait croire que tout allait bien...

Une larme coula sur la joue de Baya, elle se souvenait...

L'Amour plus fort que la haine avait uni Shadeas à Baya. Il était Drow, elfe noir, la fierté des Chaos, sa lame tranchait la moindre vie Allianceuse qui rodait...
Elle ne se battait que pour la défendre...
Pourtant le couple ne se séparait plus. Ils avançaient main dans la main bravant les interdits, les regards accusateurs, ils s'aimaient et rien d'autre n'avait d'importance...

De cet Amour infini était né Horim, très vite Shadeas remarqua qu'il avait pris plus de sa mère que de lui même, c'était un humain, la peau clair, le visage angélique, seul ressemblance avec son père ses yeux rouges feux qu'il avait lorsqu'il était en colère.

Shadeas ne voulait qu'une chose qu'il lui ressemble et suive sa voie.

Déchirée entre son aimé et son fils, Baya pris la plus difficile décision de sa vie, elle abandonna Horim alors qu'il n'était qu'un bébé de quelques jours. Refusant qu'il rejoigne le Chaos elle le coucha sur un radeau qu'elle avait fabriqué à la hâte, profitant de l'absence de Shadeas, le déposa avec toute la délicatesse que peu avoir une mère pour son enfant malgré la suite qu'elle devait faire, l'embrassa longuement, lui jeta un sors de protection la liant à jamais à son fils. Puis dans un cri leva les mains au ciel, hurlant sa détresse, elle fit trembler la terre dont l'eau en mouvement l'éloigna à jamais d'elle...

Ses larmes coulèrent des jours et des mois durant, Shadeas ne comprenait pas le geste de sa femme, mais restait à ses côtés et se montrait présent. Leur couple avait survécu à cette séparation mais non sans mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horim



Nombre de messages : 2437
Date d'inscription : 25/05/2010

Feuille de personnage
Level:
0/0  (0/0)
Nombre d'ennemis tués:
Nombre de morts:

MessageSujet: Re: Retour aux origines..   Sam 19 Juin - 21:21

Horim entrouvrit les yeux un instant et se redressa lentement. Au loin il vit une femme courir dans sa direction. Puis il sombra à nouveau dans l'inconscience.
Sur le point de céder à la mort, il se soutenait.. tout ce qu'il avait vécu en Nostrie lui revint en mémoire, son enfance, son adolescence, ses joies, ses peines, ses frères d'armes, Engi.. tout ça qu'il ne verra plus jamais.
Horim tout comme Engi, avait été retrouvé dans une petite barque improvisé au bord du fleuve Born. Recueillit et élevé en même temps qu'Engi au château, ils montrèrent tout deux de grandes capacités de compréhension et d'apprentissage. Ils étaient inséparables, indomptables.
Horim se souvenait aussi de leur admission au sein des Austrochs. Le clan le plus respecté de tout l'Argendast. Les seuls guerriers doués de magie. L'élite du continent. Après celà le comportement des deux jeunes hommes changea radicalement. Après toutes ces années sans avoir de but sans avoir de vrai famille si ce n'est leur lien d'amitié indestructible. Avec les Austrochs ils l'avaient enfin trouvé, leur famille. Horim se rappela toutes ses chasses, les escarmouches contre l'ennemi, la dernière bataille, Engi rayonnant de l'intérieur...

Il s'éveilla en sursaut. Regardant autour de lui il identifia la pièce comme étant une chambre à coucher. Sa tête était lourde et ses muscles endoloris. Dans la demi pénombre il pu voir une fiole en or sur la table de chevet. Un petit mot l'accompagnait.,Il pouvait y lire une indication : " lorsque tu sera réveillé, avant toute chose bois cette potion. Elle te redonnera tes forces. Si Tu me cherche je suis à vers la forêt. Et tu sera gentil, ne touche à rien dans la maison."
Horim saisit la fiole d'une main tremblante et l'ouvrit d'un geste mal assuré. Il avala le liquide transparent. Il sentit le fluide couler dans sa gorge puis le brûler intensément! Après un grosse bouffé de chaleur tout redevint normal. Ses blessures étaient guéries et IL avait retrouvé ses forces.
Il ne s'attarda pas longtemps dans la maison et partit à la recherche de cette femme qui s'était occupée de lui. Exactement comme il rêvait que sa mère le fasse.
Horim ne connaissait pas ses parents. Il n'en avait aucun souvenir. Il avait été retrouvé à quelque mois près du fleuve. Le jeune homme du attendre un moment que ses yeux se réhabituent à la lumière du jour avant de sortir. Combien de temps était-il resté inconscient?
Il commença sa recherche les yeux mi-clos, trop impatient de retrouver cette magicienne. Enfin il l'aperçut à l'entrée du bois. Elle était en train de cueillir des fleurs les déposants délicatement dans un sac. Il s'approcha d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baya

avatar

Nombre de messages : 931
Localisation : Jamais loin de mon p'tit mari <3
Classe : magicienne
Date d'inscription : 15/05/2010

Feuille de personnage
Level:
35/50  (35/50)
Nombre d'ennemis tués: 332
Nombre de morts: 36

MessageSujet: Re: Retour aux origines..   Dim 20 Juin - 17:48

Baya était restée de longues heures au chevet de son fils, pansant ses plaies, guettant le moindre geste de conscience, remontant les couvertures pour qu'il ne prenne pas froid. Après 20 ans de séparation elle le retrouvait enfin, sa magie les avait réuni, Baya était rayonnante, le sourire aux lèvres, pourtant dans son sang se rependait le poison. Sa magie n'était pas assez évoluée lors du sors de protection qu'elle jeta sur lui lors de leur séparation. Il pourrait biensûr appeller sa mère le jour où sa vie est en danger comme c'était prévu mais la contre partie du manque de maitrise de cette magie était le poison qui coulerait dans les veines de celui ou celle qui ne connaissait pas parfaitement bien son fonctionnement, Baya le savait, et depuis ce jour elle tentait de créer une antidote, mais le temps coulait et ce jour arriva.
Elle reçue le message d'alerte de son fils, il était en danger de mort, sans hésitation elle se téléporta jusqu'à lui, elle le trouva laissé pour mort au milieu de tous ces cadavres. Elle le ramena chez eux sans savoir quelle serait la réaction de Shadeas, ses craintes étaient toujours présentes, mais la question ne se posait pas.

Baya vit Horim se rapprocher, elle faisait bonne figure, le sourire aux lèvres pourtant sa respiration se faisait déjà difficile, elle sentait son coeur battre de plus en plus vite, elle voulu aller à sa rencontre mais voyant que ces membres ne la suivaient plus, elle resta immobile mais impatiente de le serrer dans ses bras.
Baya etait trop fière pour montrer sa faiblesse et Horim ne remarqua rien. Elle le serra dans ses bras, il etait devenu un homme fort, ses blessures étaient guéries. Les mots se bousculait, il voulait tout savoir, tout connaitre, son histoire, son père, sa mère, tout...

Son visage se crispait mais serrer l'un contre l'autre il ne le voyait pas, la douleur se faisait de plus en plus grande, ses jambes ne la portaient plus, une forte chaleur envahissait tout son corps. Elle s'assis, Horim se mit en tailleur face à elle comme pour écouter de longues histoires, au lieu de cela elle sorti un sorte de gros livre. Sa couverture était épaisse pour protéger cette richesse. Horim remarqua la fleur séchée coller dessus, une azralae, une des préférée de sa mère. Apres avoir feuilleté les premières pages, il s'étonna de voir tant de chose, des plans, des recettes, des fiches techniques, des notes également, il y avait un dessin sur quasiment chaque page, expliquant de long en large le Lorndor, l'Alliance et tout ce qu'avait croisé Baya durant sa vie.

Elle se força a ouvrir le bouche tant son corps se crispait sous l'effet du poison pour en sortir ses quelques mots :

- Horim, mon fils...

Horim la regardait mais elle avait changé, son visage était pale, son éclatant sourire laissait place à un visage angoissé, une larme coula sur sa joue, il eu juste de le temps de la retenir avant que sa tête n'heurte le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadeas

avatar

Nombre de messages : 417
Age : 25
Localisation : Dans les Limbes de l'Enfer.
Devise : Je hais donc j'existe...
Classe : Guerrier fine lame.
Orientation : Pur chaotique !
Date d'inscription : 04/06/2010

Feuille de personnage
Level:
45/0  (45/0)
Nombre d'ennemis tués: 506
Nombre de morts:

MessageSujet: Re: Retour aux origines..   Dim 20 Juin - 18:11

Shadeas filait comme l'éclair sur son tigre noir. Son long manteau claquait au vent. Couché sur l’encolure de sa monture, il tentait par tous les moyens d’aller le plus vite possible, le temps ne cessait de jouer contre lui, chaque seconde passé signifiait une chance de moins de la retrouver vivante. Elle ? Baya.
Elle l’avait contactée quelques temps plus tôt par Mouette Privée, l’ingénieux système gobelin. Elle avait retrouvé leurs fils. Horim.
Shadeas se foutait de lui, mais pour le retrouver, Baya avait mis sa vie en péril et s’était empoisonnée à cause de la trop grande puissance magique qu’elle avait sollicité… Foudre Noire ne ralentissait pas, elle ressentait le désespoir de son cavalier.
Ils arrivèrent enfin à la lisière du bois où Baya avait recueillit Horim, mais il n’était pas encore à la clairière. Soudain, plusieurs individus en guenilles surgirent de derrière des arbres et commencèrent à hurler à l’intention de Shadeas, le sommant de s’arrêter. Shadeas dégaina deux épées.
Tel son nom, Foudre Noire passa comme un éclair, arrachant la tête d’un des bandits d’un coup de crocs, tandis que le drow en décapitait deux autres. Il ne s’arrêta pas. Quelques secondes avaient suffit à ce que l’elfe noir prenne trois vies du fil de sa lame.
Ils galopèrent encore une dizaine de minutes à travers les arbres et les fourrés. Les larmes commencèrent à couler le long des joues de Shadeas, il ne serait jamais là à l’heure… Alors que de nombreuses sombres pensées commençaient à l’assaillir, la lumière se dessina au milieu des arbres, signalant une clairière.
Il y déboucha telle une flèche, et Foudre Noire mis quelques instants à s’immobiliser et à s’effondrer de fatigue dans l’herbe ; mais le drow avait déjà quitté sa selle pour se précipiter vers Horim qui tenait sa mère dans ses bras et qui se tenait immobile, incrédule devant ce qui se passait devant ses yeux.
Shadeas ne lui adressa pas un mot et pris Baya dans ses bras, fiévreuse et pâle comme un cadavre, elle respirait difficilement. Il lui murmura de douces paroles à l’oreille et demanda à Horim s’il avait un parchemin de téléportation, ce dernier lui répondit par l’affirmative et couru en chercher un dans la cuisine accroché à un mur. Il lui donna rendez vous au royaume humain. La seconde d’après, Shadeas avait disparu dans une lueur rougeoyante.
Il atterrit au milieu du royaume humain. En une fraction de seconde, nombres de lames s’étaient dégainées et étaient pointées vers lui. Il ne leur prêta pas intention et commença à avancer vers le temple des soins, Baya toujours dans ses bras.
Il bouscula un humain qui s’était dressé sur son chemin, l’envoyant valser à terre. La nouvelle génération était vraiment pathétique. Il ne s’attarda pas et ne regarda même pas sa victime qui proféra un flot d’injures. Il arriva aux portes du temple qu’il ouvrit d’un puissant coup de pied. Quelques prêtres soigneurs arrivèrent et comprirent la requête de Shadeas sans qu’il eu besoin de leur demander.
Elle fut soigné pendant de longues heures et nombres de fioles furent utilisées tandis qu’une perfusion lui assurait du sang correct…


[Plusieurs jours plus tard]

Baya et Horim avaient longuement parlé, cette dernière lui apprenait tout ce qu’il se trouvait dans le gros ouvrage, les secrets de la magie, de l’alchimie, du poison, et nombres de choses… Ils avaient rejoins une compagnie de joyeux lurons groupé par la seule joie d’être ensemble. Shadeas s’était joins à eux pour être avec son amante, elle avait presque disparu à cause de leur fils, il ne voulait plus la quitter à présent, s’assurer qu’il sera toujours là pour veiller sur elle ; elle n’était qu’une fragile humaine malgré toutes ses protestations qui disaient le contraire, tandis que lui était considéré comme un seigneur drow parmi les siens ; même le meilleur des humains ne pouvait rivaliser face à lui, il était naturellement plus rapide, plus fort, plus puissant, plus intelligent, plus rusé…
Et son « fils », il ne tenait que de sa mère, de petites oreilles rondes, un corps moins élancé et sa peau blanche, il ne lui avait transmis que sa couleur des yeux, ils devenaient rouge quand il était en colère et avide de sang… Le reste du temps, ils étaient bleus, comme ceux de Baya. Puis il était encore frêle comme la plupart des humains, même si son égo atteignait des sommets.
Un jour qu’ils marchaient, Shadeas, Baya et Horim étaient en tête de convois, le drow chevauchant sa fidèle Foudre Noire tandis que les deux humains montaient deux chevaux, leurs liens avec les animaux n’étant pas assez développés.
Soudain, une flèche siffla à l’oreille de Shadeas et se planta dans le chariot derrière lui. De nombreux cris rauques émanèrent de derrière la colline. Et une vingtaine de grunts surgirent à une cinquantaine de mètres, armés de masses d’armes, de haches et de longs épieux grossièrement taillés. Shadeas sortit sa longue lame et se posta devant Baya, elle-même devant Horim, qui avait courageusement sortit une épée, nota l'elfe noir... Foudre Noire poussa un rugissement qui fit trembler la terre. Le drow sentait les mêmes frissons qui la parcourait, le frisson du sang. Lorsque les peaux vertes ne furent plus qu’à une dizaine de mètre, elle chargea en grognant, broyant entre ses énormes crocs les visages de ses ennemis, tandis que Shadeas découpait les corps à sa portée. Bien que sur une monture, il restait très habile et aucun ennemi ne lui échappait.
Une bonne dizaine de compagnons combattait à ses cotés, découpant courageusement les ennemis en morceaux. C’est alors qu’une inattention faillit mettre fin à sa vie. Un grunt à son flanc gauche n’était pas tout à fait mort bien que ruisselant de sang. Il bondit sur Shadeas, le désarçonnant. Ils roulèrent à terre, ils se martelèrent de coup, au corps à corps, le drow était désavantagé, il avait perdu son épée, et le grunt avait une masse musculaire au moins deux fois plus importante, un seul de ses coups valait bien dix de ceux de Shadeas. Les combattants roulèrent encore, chacun essayant de se retrouver au dessus de l’autre, les yeux exorbités et la bave aux lèvres, hurlant nombre d’injures. Ce qu’ils n’avaient pas vu, c’est qu’ils roulaient en direction d’un ravin, les deux faisant fit des cris d’avertissements, ils chutèrent. Un bruit de chair boyer et de métal vint du fond, dans un hurlement de douleur.
Shadeas ouvrit les yeux, il était encore vivant, il pendait dans le vide. Il ne comprit pas tout de suite. Le monde était à l’envers, et ses cheveux tombaient vers le ciel… Ce n’est qu’une fois qu’une voix au dessus de lui demandant si ça allait qu’il réagit. Une main le retenait par la cheville. Un sourire illumina le visage de l’elfe noir, il était vraiment vivant ! Il répondit à son sauveteur, et on le hissa.
Ce fut son fils qu’il retrouva en premier. C’était lui qui lui avait sauvé la vie, il avait couru vers lui, en dépit des cris de sa mère lui disant de revenir et que les grunts n’étaient pas encore tous vaincus… Shadeas eu un grand sourire et foutu une claque à Horim, « faut pas désobéir à sa mère » ajouta le drow. Mais le spectacle ne prêtait pas à rire, de nombreux morts jonchaient la route, aucun grunt n’avait survécu, mais la compagnie déplorait de nombreuses pertes…
La journée fut déclarée jour de deuil. On entendit mélopées et nombres de fredonnements tristes. Nombre d’amis, de pères et de frères avaient péri pour que vivent les autres. Et beaucoup de regards accusateurs se tournaient vers Shadeas, il fallait trouver une raison à ces pertes, et cet étranger à la peau sombre était la proie idéale. Lorsque la journée tira vers la fin, on l’accusait de les avoir livré à la meute et que le lendemain ce sera la fin. Ces accusations étaient sans fondement, mais les accusations se multipliaient. Alors il prit ses affaires et chargea Foudre Noire. Il appela Horim qu’il respectait à présent et qu’il considérait comme son fils.

« Je vais partir pendant quelques temps, afin que les tensions se calment, Baya restera avec eux pour les convaincre que je ne suis pas coupable. Quant à toi, que veux-tu faire ? Je te propose de me suivre, pour que tu t’entraines avec moi plutôt qu’avec ces humains. Tu es un hybride, bien que tu ai une morphologie humaine. J’ai bien vu que tes reflexes, ton intelligence et ta force sortait de la normale et correspondaient à ceux d’un elfe, d’un drow pour ta part… »
Horim haussa les sourcils, le regard étonné, mais très vite il esquissa un sourire, et sans attendre, alla chercher ses affaires pour suivre son père.


[Un mois plus tard]

L’entraînement de la journée avait été rude, mais Horim se sentait bien, avec l’aide de son père, ses capacités avaient été éveillées, il avait acquis nombres d’aptitudes extraordinaires. Il courait aussi vite que le vent, était devenu puissant, ses reflexes s’étaient décuplés et sa capacité de réflexion et d’intelligence avait progressé de manière exceptionnelles. Il s’assit au coté de Shadeas et ils regardèrent en bas de la colline. Une trentaine de mort-vivants dépecés finissaient de pourrir.
Le drow posa sa main sur l’épaule de son fils. Ce dernier le regarda avec étonnement, il n’avait encore jamais fait ça. Shadeas le regarda et sourit avant de lui dire :

« Te voici à mon égal, seul l’expérience nous différencie, mais elle ne s’acquiert qu’en parcourant le monde. Va, marche, tue, aide. Suis tes convictions, mais sache que seule la liberté est digne qu’on meure pour elle. Je sais que tes idées seront honorables, respecte celles des autres, combat pour les tiennes. Enfin, la dernière chose que j’ai à te dire, c’est que l’amitié est précieuse et qu’elle vaut d’être partagé. Protège tes amis, et ils te protègeront. »

Sans un mot ils chargèrent leurs affaires, Shadeas repartit vers son clan, tandis que Horim repartait vers son clan d’origine et vers sa mère…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horim



Nombre de messages : 2437
Date d'inscription : 25/05/2010

Feuille de personnage
Level:
0/0  (0/0)
Nombre d'ennemis tués:
Nombre de morts:

MessageSujet: Re: Retour aux origines..   Lun 21 Juin - 17:25

Lorsque les yeux d'Horim rencontrèrent ceux de Baya il comprit. Cette femme qui se tenait devant lui, belle et fière, ne pouvait être que sa mère qui lui manquait tant. Il l'avait enfin retrouvé, après tout ce temps à rêver d'elle.. Enfin la voilà. Il continua d'approcher, aucun son ne sortit de sa bouche tant l'émotion le prenait à la gorge. Il l'a prit dans ses bras. Il ressentit la chaleur de son corps contre le siens. Pendant ses instants Horim oublia tout, l'Argendast la Nostrie les Austrochs.. Il était avec sa mère et rien d'autre ne lui importait. Elle s'assit, Horim en fit autant en face d'elle prêt à tout entendre. D'ou il venait, qui il était, son identité était là, enfin il allait vivre!
Sans dire un mot, Baya sortit un ouvrage épais. Une fleur séchée qu'il n'avait jamais vu ornait la couverture. Il le prit et tourna quelques pages. Le jeune homme fut surpris par tant de connaissance. Jamais il n'avait appris l'histoire, la magie les potions tout ceci était nouveau pour lui. Il distingua rapidement une carte d'un pays appelé le Lorndor. Il n'avait jamais vu ce nom auparavant.
Il releva la tête et regarda Baya, elle avait le teint livide son regard devenait anxieux, paniqué. Elle ouvrit la bouche pour ne prononcer que 3 mots puis elle s'effondra.
En un instant Horim la rattrapait juste avant que ça tête ne heurte le sol.
Horim ne comprit pas tout de suite. Baya était en train de mourir sous ses yeux? Sa mère? alors qu'il venait de la retrouver il allait la perdre à nouveau et ça le jeune guerrier ne le voulait pas.
Il sentit la colère monter en lui, ses yeux se mirent à bruler intensément. Il transmis toute cette énergie à sa mère par un lien qu'il ne connaissait pas. Il se souvenait juste d'avoir déjà vu les magiciens de son clan le faire. Baya ne réagissait pas. Il entendit soudain une bête féroce bondir dans sa direction, quelqu'un montait le monstre. Il bondit de sa monture qui s'affala au sol d'épuisement. Horim remarqua ses oreilles pointues à travers sa longue chevelure. Il avait lu une histoire il y'a quelques années qui parlait d'êtres tels que "l'homme" qui se tenait devant lui.
Il lui prit Baya des bras et souffla quelques mots à l'oreilles de la femme qu'Horim ne put saisir. L'homme s'adressa à lui, il lui demandait une sorte de parchemin pour se.. téléporter? Horim se souvint avoir aperçut un papier dans le salon, il s'empressa d'aller le chercher et le donna à l'homme qui acquiesca. Il lui donna rendez vous au royaume humain, lut le parchemin silencieusement et disparut dans un bruit assourdissant.
Le royaume humain? Horim était perdu, ne comprennant pas ce qui lui arrivait. Sa mère venait d'être téléportée par une créature dont il ignorait l'existence qui monte une sorte de tigre géant.

Horim ramassa l'ouvrage de sa mère. Il s'attarda sur la carte un instant, et repéra ce dont l'être aux oreilles pointues lui avait parlé. Le royaume humain! il en était loin.. Peut être restait-il un parchemin dans la maison? Oserait-il?

[Plusieurs jours plus tard]

Horim avait réussi à ce téléporter. Demandant son chemin comme un égaré il finit par retrouver Baya et.. Shadeas, son père qui n'avait aucune considération à son égard. Mais Horim s'en était accoutumé. Il passait énormément de temps avec Baya qui lui apprennait tout ce qu'elle savait. Horim fut présenté et admis dans un nouveau clan, celui de sa mère. Ils défendaient des idées qu'Horim chérissaient, ils furent acceuillant et amicaux, une vraie famille comme il avait connut par le passé avec les Austrochs.
Un jour alors qu'ils se tenaient tous les trois en tête d'un petit convois, Shadeas montant Foudre Noir sa tigresse géante, Baya et Horim de fidèles destriers une flèche manqua Shadeas d'un cheveux. Tout le monde dégaina. Horim tira son épée, cela faisait un moment qu'il ne s'était pas battu! Les grunts couraient vers eux, tels des chiens affamés. La monture de Shadeas s'élança et ouvrit le bal, Baya et Horim sur les talons. Le sang coulait à flot dans les rangs de hordeux trop peu nombreux. Mais l'un d'eux prit Shadeas par suprise et le désarçonna! Horim les regarda ce battre au sol ne s'arrêtant de rouler.. vers la falaise! Baya et Horim voulurent avertirent l'elfe mais celui ci n'entendait rien. Horim bondit, il courut plus vite que jamais. Les protestation de Baya ne le furent qu'avancer encore plus vite. Les deux combattants arrivèrent au bord du précipice, Horim fit une glissade les pieds en avant lorsqu'il arriva à leur niveau. Il aggrippa la cheville de son père lorsque celui ci tomba. Avec une vitesse inouï il parvint à tirer sa dague de sa main libre et la planter dans le sol. Il entendit le bruit sourd des os brisés sur le roc.
Horim tenait fermement sa dague d'une main, et la cheville de son père de l'autre, celui ci pendait dans le vide,t Horim lui demanda si tout allait bien et le hissa sans attendre de réponse. Lorsqu'il se retrouvèrent tous les deux, Shadeas le dévisagea avec étonnement, sourit et le giffla!
Après la periode de deuil Shadeas prit Horim à part et lui proposa de partir avec lui quelques temps. Horim fut très étonné de cette prposition mais l'accepta volontier et partit préparer ses affaires.

[Un mois plus tard]

L'entrainement de Shadeas était beaucoup plus rude qu'il ne l'imaginait, les premiers jours furent une torture. Puis petit à petit, il développa des qualités bien plus qu'humaines. Il avait vite remarqué que ses yeux devenaient rouges quand ses facultés d'elfes s'éveillaient en lui et en quelques semaines il put contrôler le phénomène.
L'attaque d'aujourd'hui s'était déroulée sans problème,. Comme après chaque combat, ils prenaient le temps de se poser, pour s'appaiser, se fondre dans la nature observant le ciel. Du haut de la falaise ils contemplèrent les cadavres des morts vivants qu'ils avaient décimés. Et pour la première fois Shadeas s'adressa à lui comme un père s'adresse à son fils. Sa voix était calme et rassurante. Il lui énonça des valeurs qu'il connaissait déjà, et il se rappela des Austrochs.. Il avait bien sa place parmis eux maintenant mais hélas ils avaient tous péris.. Tous sauf lui et il sera là pour raconter à qui voudra l'entendre l'histoire de son premier clan.

Après celà Horim retourna auprès de Baya et de ses nouveaux frères d'armes. Une nouvelle histoire commence auprès des [Héros]. Pour la première fois Horim se sentait vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baya

avatar

Nombre de messages : 931
Localisation : Jamais loin de mon p'tit mari <3
Classe : magicienne
Date d'inscription : 15/05/2010

Feuille de personnage
Level:
35/50  (35/50)
Nombre d'ennemis tués: 332
Nombre de morts: 36

MessageSujet: Re: Retour aux origines..   Mar 20 Juil - 13:35

Baya était souffrante, cela faisait plusieurs jours qu'on ignorait son mal... Son clan avait appelé les plus grands magiciens, soigneurs, guérisseurs, rien n'y faisait, son corps était brulant la fièvre ne tombait pas, elle avait de plus en plus de mal à se mouvoir et la voir souffrir ainsi sans pouvoir la soulager peinait son fils.

Un gnome s'arretta devant la porte de leur battisse alerté par les gémissement de l'humaine. Il poussa la porte, et ne vit personne, il monta à l'étage d'où venait les plaintes et vit Baya allongée, son fils à ses côtés.
Il s'avança et compris immédiatement. Il avait déjà été confronté au même problème quelques temps auparavant. Il demanda à Horim, s'il avait été abandonné à sa naissance, il acquiesça, lui raconta l'histoire, alors il lui dit ces mots :


- La magie de ta mère n'a pas été assez puissante pour la préserver, Shadeas, en l'emmenant se faire soigner dans son palais lui a donné quelques jours de plus à vivre mais le poison est toujours là. Il a été dilué, mais coule encore dans ses veines, son corps est trop grand pour que ses fonctions vitales la laisse en vie... Le seul moyen pour elle de vivre est qu'elle est un corps bien plus petit à l'image du miens...

Voyant la visage d'Horim se décomposer, il ajouta :

- Les gnomes sont de puissant ingénieur, nous avons en notre palais une machine qui pourra la transformer et sauvera ta mère.

Baya entendait les mots du gnome, et sans prendre le temps de réfléchir et demanda à son fils de l'emmener à leur palais.

Arrivé dans leur demeure, Horim et le gnome installèrent l'humaine, le temps était précieux, et Baya voulait vivre pour voir grandir son fils. Elle venait juste de le retrouver et il était hors de question qu'elle le quitte.

Le gnome lui demanda une dernière fois :


- Cette transformation est définitive, vous serez la même mais dans un autre corps, acceptez vous ?

Baya lui répondit :

- Oui je le veux, je veux vivre pour mon fils...

A ces mots le gnome mis en fonction la machine, bizarrement elle ne fît pas un bruit, mais lorsqu'il ouvrit les portes du caisson où ils l'avaient installé elle était devenue gnome.

Baya regardait Horim, espérant qu'il voit en elle sa mère lorsque Shadeas entra brillamment dans la pièce cherchant Baya.

Il la vit, le reconnu, son visage se raidit et ses yeux prirent une couleur rouge, il la foudroya du regard puis parti.

Baya resta de long moment à regarder la porte, elle était la même pourtant il ne l'avait pas vu ainsi, elle regarda son fils espérant qu'il ne réagisse pas comme son père, qu'il lirait avec son cœur...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadeas

avatar

Nombre de messages : 417
Age : 25
Localisation : Dans les Limbes de l'Enfer.
Devise : Je hais donc j'existe...
Classe : Guerrier fine lame.
Orientation : Pur chaotique !
Date d'inscription : 04/06/2010

Feuille de personnage
Level:
45/0  (45/0)
Nombre d'ennemis tués: 506
Nombre de morts:

MessageSujet: Re: Retour aux origines..   Mar 20 Juil - 19:54

Shadeas chercha son aimée pendant longtemps. Parcourant le Lorndor de long en large, interrogeant les individus par centaines. Il se trouva que Baya était au palais gnome, un sombre pressentiment lui envahit l'esprit.
Se pouvait-il que Baya succombe au pouvoir des gnomes, certes bons ingénieurs mais dont la modestie laissait à désirer et dont la taille ne dépassait pas les genoux du drow...

Un frisson glacé lui remonta le long de la colonne vertébrale.
Il fit galoper Foudre Noire plus vite que jamais, renversant nombre de passants au pays des gnomes. Des barrages furent hérissés, ils furent brisés comme des alumettes.
Les plus courageux se mirent en travers du chemin. Ils furent broyés sous les puissantes pattes du tigre, réduisant les corps frêles des gnomes en un tas ignoble de chair et d'os refluant à la vue et à l'odeur.
Shadeas arriva devant le palais gnome, d'une taille inversement proportionnelle au plus petit des gnomes. Les portes étaient ouvertes, et il n'eut pas de mal à passer en force.
Un silence quasi-religieux régnait dans le palais. Il dégagea une colonne de gardes et demanda violemment où était Baya, une humaine qui serait venue ici.
Le gnome terrorisé par ce regard noir des ténèbres lui montra une porte en haut des escaliers avec comme nom "transformateur".
Le même frisson le parcourra, son pressentiment devint une certitude.
Il monta les marches comme on monte à l'échafaud, tandis que Foudre Noire gardait la porte et l'accès...

S'accrochant à un dernier espoir, Shadeas ouvrit la porte.
Quelques personnes étaient là, dont son fils, Horim. Point de Baya.
Alors il regarda à terre. Une gnomette à la chevelure rougeoyante le regardait de ses yeux bleus.

Une colère sans nom l'envahit. Ses yeux s'enflammèrent. Jetant un dernier regard empli d'un mépris infini à son ancienne compagne, il reparti, claquant la porte avec tellement de force que les fondations du palais tremblèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horim



Nombre de messages : 2437
Date d'inscription : 25/05/2010

Feuille de personnage
Level:
0/0  (0/0)
Nombre d'ennemis tués:
Nombre de morts:

MessageSujet: Re: Retour aux origines..   Dim 25 Juil - 22:35

Baya avait longtemps souffert du poison, il ne lu irestait que quelques jours à vivre si ce n'était quelques heures lorsque l'on fit la rencontre d'un gnome qui nous parla de leur magie. Il pouvait guérir sa mère ma à la condition qu'elle devienne gnome elle aussi..
La crainte se lu sur son visage mais le choix ne fut pas difficile, il avait à peine retrouvé sa mère, il ne voulait pas la perdre une seconde fois.

Baya et Horim acceptèrent l'offre. Il prit Baya dans ses bras et l'a porta jusqu'au royaume gnome ou aura lieu l'enchantement.

Le gnome désigna un caisson dans lequel Horim déposa Baya. La petite créature demanda une dernière fois à Baya si elle était certaine de son choix. Elle acquiesça de nouveau.
Horim embrassa sa mère pensant que ce serait la dernière fois.
Et si le sort ne fonctionnait pas? Baya mourrait.. Et si l'on ne faisait rien? Baya mourrait aussi..

Le gnome referma le caisson. Le changement ne dura qu'un petit moment mais qui semblait être une éternité pour Horim. Le gnome ouvrit enfin le caisson, et il vit sa mère, vivante, gnomette.. Le choc ne lui permit pas de sortir des mots immédiatement, il allait dire quelque chose lorsque son père entra dans la salle les cherchant des yeux. Il vit Horim puis baissa les yeux vers Baya. Ils se remplirent de mépris et de colère, devenant rouge feu .. Il sortit, jettant un dernier regard noir à sa famille et claquant la porte à faire trombler les fondations du batiment.

Baya regarda Horim craignant qu'il n'es fasse de même. Mais Horim n'en fit rien, il ne bougeait plus, fixe tel un attardé qui ne comprend pas se qui lui arrive.

On l'entendit prononcer un mot, un seul.. "Maman.."



Quelques jours plus tard, Baya expliquait l'alchimie à Horim pour le perfectionner et très vite ses potions gagnait en efficacité.
Et quelques temps plus tard, il partit à la recherche d'aventures et d'ennemis à dépecer, rencontrant Disneth sur son chemin ils voyagèrent ensemble égorgeant et massacrant toute menace potenttiel sur leur passage..

La vie avait repris sont court mais dans le coeur d'Horim régnait une douleur qui ne s'effacera jamais.. Son père qui lui avait tout appris s'en est allé.. Ne le reverra t-il jamais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadeas

avatar

Nombre de messages : 417
Age : 25
Localisation : Dans les Limbes de l'Enfer.
Devise : Je hais donc j'existe...
Classe : Guerrier fine lame.
Orientation : Pur chaotique !
Date d'inscription : 04/06/2010

Feuille de personnage
Level:
45/0  (45/0)
Nombre d'ennemis tués: 506
Nombre de morts:

MessageSujet: Re: Retour aux origines..   Dim 5 Sep - 1:04

A écouter avec cette musique, pour apprécier pleinement cette chute aux Enfers...

Shadeas parcourait le Lorndor avec son clan, égorgeant à tout va, tuant l'enfant et écrasant le vieillard.
Personne ne savait vraiment qui étaient ces tueurs au sang froid et aux lames glacées ni quel était leur véritable objectif...

Le drow devint de plus en plus mélancolique, noyant son chagrin dans le sang versé par son épée, suppliant à chaque crépuscule la Lune de faire cesser ses souffrances.
Il ne savait quel était sa véritable douleur, mais un mal-être constant lui rongeait les entrailles.
Cette douleur se déversait en lui comme de l'acide.
Il en devint fiévreux et ses périodes de délires se multipliaient. Ses propres compagnons commençaient à le craindre, un drow, avide de sang en proie à des délires était l'être le plus dangereux au monde, c'était comme tenter d'arrêter la Mort elle même...
Un soir qu'il était adossé contre une façade de maison fraîchement brulée, une lueur de lucidité vint dans son esprit chaque jour plus trouble.
La douleur venait de son sang, celui qui coulait dans ses veines. Il sentait son cœur pulser ce sang noir et maudit dans la moindre parcelle de son corps.
Chaque organe, chaque cellule avait été contaminé.
L'elfe noir délirait gravement, commençant à s'attirer des regards méfiant de ses partenaires de combats. Mais ils l'appréciaient et ne souhaitait pas le laisser mourir dans son état hallucinatoire.
Shadeas se sentait consumer de l'intérieur, chaque jour, un feu liquide toujours plus brulant lui parcourait les veines, pulsait dans ses tempes...
Alors il se mit à tailler dans la chair à vif, désireux de se vider de ce sang terriblement destructeur. Avec l'aide de son couteau il se trancha de nombreux sillons sanguinolents dans sa peau d'ébène...
Ses larmes de tristesse et de douleur se mélangeaient au liquide vermeil qui s'échappait de toutes les plaies béantes qui s'ouvraient sur son corps.
Mais le feu terrible le brulait toujours.
Ses compagnons le soignèrent avec les moyens du bord les blessures les plus accessibles, s'effrayant de la quantité de sang que le drow avait perdu...
Son corps et son esprit mutilé ne souhaitaient qu'une chose, que cette douleur cesse. Qu'importe le prix.

Ce fut au cours d'un songe d'une nuit agitée que la solution lui parvint, ou du moins, un semblant de solution. Et c'était son fils Horim qui était cette solution...
Avec comme équipement son unique épée. Il se mit en route.
Les yeux fous, les mouvements décalés et des croutes de sang parsemant son corps en faisait un véritable démon, voilà trois jours qu'il avançait sans discontinuer. Tous les individus croisés sur son chemin hurlaient de terreur ou bien tombaient à genoux en se saisissant de leurs chapelets pour que leurs dieux fassent redescendre cette créatures en Enfer.
Mais aucun ne survécut, tous tombèrent sous la lame du drow, désormais complètement délirant, parlant seul. Son âme mutilée en avait fait un schizophrène, un psychopathe, un sociopathe.
Un démon sans conscience.
Plus il avançait plus son état s'aggravait. Décimant des villages entiers, il prenait plaisir à se repaitre de l'effroi qui saisissait ses victimes lorsqu'elles l'apercevait. Il prenait particulièrement plaisir à faire gicler le sang des demoiselles et de le boire goulument pour en savourer toute la peur...
Une des légendes raconta même que ce drow avait mangé plusieurs cadavres... Un Démon anthropophage, l'horreur à l'état brut. Une résistance entre les villages fut créée.
Au bout de deux heures de combat, elle se dispersa, ses guerriers devenus fous criant, la bave au lèvres, qu'ils avaient affronté le Diable.
Des diplomates et autres hérauts vinrent tenter des négociations. Il furent retrouvé ligotés, les membres brisés, la langue arrachée.
Shadeas marchait toujours.

Enfin il arriva à sa destination sous l'orage et une terrible averse.
La demeure des Héros d'Elendra. Un garde pointa sa lance vers cet individu à la mine patibulaire. La peau des ténèbres et des yeux sans pupilles ni iris ne présageait rien de bon... Sa pensée s'arrêta là lorsque sa tête tomba au sol dans un bruit sourd.
Shadeas arracha le battant de la porte et se présenta dans le cadre de la porte. De nombreux regards surpris se tournèrent vers lui, il était entré dans la grande salle où se détendait la plupart des guerriers.
Il vit Horim dans un coin.
Un sourire de complète démence illumina son visage exhibant ses dents ensanglantées. L'épée au poing, il se rua vers lui dans un rire démoniaque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horim



Nombre de messages : 2437
Date d'inscription : 25/05/2010

Feuille de personnage
Level:
0/0  (0/0)
Nombre d'ennemis tués:
Nombre de morts:

MessageSujet: Re: Retour aux origines..   Jeu 2 Fév - 21:14

Lorsque le Drow entra dans la demeure d'Elendra, seul Horim n'y prêta pas attention. Il savait. Il ressentait le tourment de son père. Etrangement leur lien père-fils semblait être d'une nature plus réelle encore que la simple possession du même sang dans leurs veines.
Depuis le début Baya le savait. Avant que les premiers symptômes de folie ne surprennent Horim elle lui avait fait boire une potion de sa constitution.
Le lien, aucune potion n'y aucun maléfice ne pouvait le rompre. La vie leur avait donné ce "don" et seule la mort pouvait leur reprendre.
Alors que Shadeas sombrait dans la tourmente, Horim s'efforçait à chercher une solution autre que le bain de sang.
Il en trouva bien une autre.. mais personne pas même lui ne pouvait y croire. C'était simplement au delà de toute espoir.

Shadeas et Horim partageaient leurs pulsions mutuelles, pour l'un le désir du Chaos, pour l'autre l'aspiration à la Paix. Et ces deux idées contradictoires dans un seul esprit ne pouvaient mener qu'à la perdition.
Shadeas, dans son état, ne pouvait réfléchir autrement que par son instinct. Et son instinct était celui d'un Drow. Il ne pensait plus qu'à éliminer la gène peut importe sa nature. Horim s'était refusé à tuer son père, mais il comptait tout de même se défendre et pourquoi pas tenter de le raisonner..

Shadeas se rua sur lui. Personne n'eut le temps de réagir, mais Horim était prêt. Au dernier instant, il fit un bon sur la gauche, saisit la nuque de son père de sa main droite et l'entraina dans son élan vers le mur. Un humain n'aurait pas supporté le choc. Shadeas heurta le mur le front en avant. Malgré la violence du choc le mur ne bougea pas.
Sachant pertinemment que cette action mettrait Shadeas dans tous ces états (en plus de sa folie) il prit les quelques secondes de répis pour avertir ses compagnons :


Laissez-nous seuls. Et s'il m'arrive quelque chose ne tentez rien contre lui ni n'essayez de me venger je m'en chargerai en temps voulu.

Reprenant plus fort pour qu'Elendra l'entende il s'adressa à son père :

Ici tu ne trouveras rien. Nous ne sommes pas de ces villageois que tu as piétiné dans la peur. Ici nous n'avons pas peur des démons. Nous sommes de ceux qui les combattent et les éliminent.

Prenant une miche de pain et une chope d'eau, il les tendit vers l'elfe.

Tu vas pouvoir avaler ça? Tu as besoin de reprendre des forces. Ou bien il t'est impossible de te nourrir autrement que par le sang?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour aux origines..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux origines..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» retour au travail....
» Le 23 mai Varadero me voilà/et c'est grâce à vous/retour à la réalité
» Est-ce que quelqu'un a vu le retour de Nounou McPhee
» Retour maison
» Retour 3D' S-Pagne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Nouveaux Héros D'Elendra :: Quartier du jeu et du flood :: Récits RP-
Sauter vers: